Votre première pensée lorsque vous ouvrez l’œil le matin ?

Lorsque je me lève la première chose que je fais c’est de constater l’intensité de douleur dans mon genou aujourd’hui et comment je vais pouvoir la soulager pour passer une bonne journée.

 

Nous avons tous eu un retour à faire, dans une carrière sportive, professionnelle ou dans notre vie personnelle… Quel a été votre retour le plus marquant ?

Mon retour le plus marquant a été mes premiers pas sur les terrains après 6 mois et demi de rééducation pour une opération du ligament croisé antérieur et d’une suture méniscale. C’était ma première grosse/vraie blessure dans ma jeune carrière.

 

Revenir plus fort, c’est possible ?

Je pense qu’il est possible de revenir 10x plus fort qu’avant, tout dépend de nos ambitions, de notre motivation à revenir et de l’importance que l’on donne à ce but.

 

Vous souvenez-vous d’un moment difficile où vous vous êtes dit « J’arrête ! » ?

Déjà dès la première opération, quand j’ai vu l’importance de la perte de ma masse musculaire, j’ai craqué. Je me suis dit que je n’arriverai pas à revenir, les mois passaient et je ne voyais pas d’amélioration physique donc mentalement c’était dur. Mais le moment le plus difficile à été à la reprise, j’ai joué mon premier match de reprise en février 2018 après ma blessure, à 6 mois et demi post op. J’avais des sensations de dingue sur le terrain, je retrouvais ma passion, mon public, mon équipe, tous les gens qui me soutenaient. C’était beaucoup d’émotion à la fois… Puis j’ai joué, comme si je n’avais jamais arrêté, c’était une grande fierté. Malheureusement ça a été de courte durée… à 2 sec de la fin du match mon genou est reparti et la sentence est tombée… je m’étais fait une nouvelle rupture du croisé, au même genou.

 

Ce qui vous pousse à avancer chaque jour ?

Ma famille, ma passion pour ce sport, l’idée que je ne remonterai plus jamais sur un terrain à 22 ans me pousse à me dépasser et à tenir le coup. Et mes amis, qui ont été d’un énorme soutient, ils ne m’ont jamais laissé tomber.

 

 

 

Ce qui vous redonne le sourire ?

Passer des Week-end entier avec mes amis à rigoler de tout et de rien, les moments simples de la vie avec ma famille. Transmettre mon savoir technique du basket à des amies qui me demandent de les entraîner. Et le plus important, tenir ce foutu ballon orange entre mes mains, dribbler, shooter même sans courir, rien que d’être devant un panier de basket me faire un bien fou.

 

Quelle(s) qualité(s) nécessaire(s) pour atteindre ces objectifs ?

Il faut être déterminé, ambitieux, travailleur. Il faut savoir se remettre en question, accepter l’échec. Atteindre ses objectifs ne dépend que de nous et de personnes d’autres, c’est la force mentale qui nous fait nous dépasser, il faut avoir confiance en soi et se prouver que nous pouvons être le meilleur avec de la persévérance.

 

Quel(s) artiste(s), sportif(s) ou autre(s) personne(s) célèbre(s) vous a inspiré dans votre parcours ?

Je n’ai pas de sportif de référence, je ne me suis fiée qu’à moi-même et à où je voulais arriver dans ma carrière. Je pense que dans la vie, chaque personne vit des moments plus ou moins difficiles et arrivent à les surmonter, que ce soit une personne touchée par le handicap (de naissance ou accident), les orphelins, les sportifs blessés etc… Je tire mon chapeau à toutes ces personnes, et c’est en partis elles qui me donnent la force de continuer car je me dis que dans la vie il y a bien pire qu’une rupture des ligaments croisés et des gens ont continué à se battre pour beaucoup plus que ça.

 

Quel(s) conseil(s) pouvez-vous donner à ceux qui vivent un moment difficile ?

Je leur dirais juste de croire en eux, de ne jamais baisser les bras et de toujours garder son objectif en vue car la roue tourne et qu’un jour vous y arriverai. Et je vous souhaite également de vous entourer des bonnes personnes, de vous épanouir dans un bon environnement c’est important. Fier vous aux personnes qui vous tirent vers le haut et non l’inverse. Tout vient à point à qui sait attendre, ne l’oubliez jamais.

 

Pour terminer, quels sont vos futurs projets ?

Evidemment je compte reprendre le basket-ball, pas cette saison malheureusement car je ne veux pas faire 2 fois les mêmes erreurs. Mais je reprendrai les entrainements probablement en février ou mars 2018, puis je vais faire une bonne préparation physique de février à septembre 2018 afin de trouver un club en n3 ou n2 pour commencer. Puis j’aimerai atteindre le niveau n1 dans quelques années ! Bon courage à tous, restez fort !

2 Commentaires
  1. Lénaïc 1 année Il y a

    Au top votre témoignage @dodo810 !!! Merci et bienvenue sur WIB!

Laisser une réponse

Inscrivez-vous et recevez nos actualités!




Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account