Votre première pensée lorsque que vous ouvrez l’oeil le matin?

Question 1 : Ma première pensée le matin quand j’ouvre l’oeil va avec ma première action, j’ouvre la porte de ma chambre pour que mes deux chiens viennent me faire un câlin ça dure je sais pas entre 15 et 20 minutes puis je m’occupe d’elles puis de moi.

“Nous avons tous eu un retour à faire, dans une carrière sportive, professionnelle ou dans notre vie personnelle…” Quel a été votre retour le plus marquant?

Question 2 : J’ai eu je dirai 2 3 gros moments difficiles

-quand je jouais au badminton, avec ma rupture des ligaments croisés quand j’étais junior au pôle France. Ça été très dur, c’était l’année des championnats d’Europe et c’était vraiment mon objectif cette année la. Je me suis fait opérée, puis rééducation à cap breton puis la reprise s’est bien passée mais ce n’était pas suffisant pour rester dans le système. J’avais 19 ans, l’âge de décider aussi de faire mes études alors voila j’ai décroché petit à petit car j’avais du mal à accepter d’avoir perdu mon niveau de jeu et j’éprouvais de moins en moins de plaisir.

Puis j’ai découvert le canicross un été, et ça été la révélation, le partage avec son animal est difficile à expliquer en quelques mots faut essayer pour comprendre, mais la première fois que j’ai essayé à l’arrivée, je me suis dit, c’est ça que je veux faire… J’ai toujours aimé les chiens et une fois diplômée, j’ai eu mon premier chien Inua quelques mois après, je n’avais même pas encore de travail.

–  il y a 2 ans, je m’étais qualifiée pour mes premiers championnats d’europe de canicross à Lamotte beuvron en France avec ma chienne Inua qui était toute jeune. C’était notre première saison de compétition, c’était une de nos premières course. j’étais super heureuse de pouvoir y participer je pensais pas que je pourrais me qualifier, mais 3 semaines avant les europes j’ai du me faire opérer de l’appendicite, après ce genre d’opération c’est un mois sans sport. La mort dans l’âme j’ai du abandonner.  – Début décembre il y avait le Championnat de France, c’était tout juste que je pouvais recourir, j’y suis allée sans entrainement et on a terminé 4° pour notre première participation, c’était vraiment super de pouvoir courir ensemble même si j’ai eu beaucoup mal au ventre dans les descentes, j’étais super contente.

-le 2° je suis en train de le vivre je dirais, suite à ma disqualification aux championnats d’europe de canicross en novembre dernier en angleterre. Je promenais mes chiens la veille de la compétition, et Kenya est partie poursuivre 3 chevreuils, les personnes qui l’ont retrouvées, l’ont ramenées aux organisateurs de la course, avec la puce m’ont retrouvés, et comme elle portait un collier électrique j’ai été disqualifiée pour maltraitance alors qu’il ne fonctionnait pas (j’utilise seulement le bip et le vibreur car je ne sais pas siffler) mais ils n’ont rien voulu savoir. J’ai pleuré longtemps, et je m’en voulais terriblement et je trouvais la sanction assez sévère aussi. Je n’ai pas couru pendant plusieurs mois suite à ça, la préparation m’avait demandée tellement de temps et d’énergie que je ne pouvais plus étant donnée que je n’avais même pas pu participer.

aujourd’hui j’ai repris l’entraiment et c’est derrière moi, j’attends les prochaines grosses courses avec impatience, mais c’est ma chienne Kenya qui est blessée et en a pour minimum 2 mois et sans certitude … mais j’y crois, je m’entraine pour être prête et si Kenya peut pas courir j’ai toujours Inua avec qui courir mais normalement je la prends pour le cani-vtt.

En fait il m’arrive toujours des truks, la ce week end je viens de me faire une entorse, je ne passe jamais une saison clean mais j’aime trop le sport pour arrêter définitivement et on apprend toujours à chaque fois !! ^^

Revenir plus fort, c’est possible?

Question 3

Revenir plus fort c’est possible bien sur ! Le chemin peut être très difficile et très long, mais si la condition physique et le mental le permet je pense que oui.

Vous souvenez-vous d’un moment difficile où vous vous êtes dit “J’arrête!”?

Question 4 :

Après les championnats d’europe de canicross l’année dernière, je m’en voulais terriblement de ce qui c’était passé, je n’ai pas couru ni à cause d’une blessure ni à cause d’une maladie, juste parce que j’ai fait une erreur. Je n’avais jamais été aussi prête pour une course. Je suis quelqu’un d’assez rigoureux et exigent et je me disais que mes chiens méritaient pas ça. L’idée d’arrêter est venue bien sur, mais je savais surtout que j’avais besoin de quelques mois pour digérer. Une fois digérée c’est derrière moi, maintenant j’ai recouru avec mes chiens et c’est mon plus grand plaisir alors je n’y pense plus mais j’aurais les crocs en octobre et novembre car j’y repenserai quand même c’est certain.

Ce qui vous pousse à avancer chaque jour?

Question 5 : Ce qui me pousse aujourd’hui, c’est le regard de mes chiens, tant qu’ils ont du plaisir j’en ai aussi. Elles se donnent toujours à 400% pour moi, je n’ai pas envie de les décevoir.

Ce qui vous redonne le sourire?

Question 6 Ce qui me donne le sourire c’est quand je vois mes chiens au taquet dès que je mets seulement un short ou mes baskets ou encore que je sors le vtt pour aller les entrainer, elles sont toujours contentes et prêtes à m’accompagner et me lâchent pas tant qu’elles sont pas dans la voiture.

Quel(s) qualité(s) nécéssaire(s) pour atteindre ces objectifs?

Question 7 : Les qualités nécessaire à mon sens qu’il faut c’est la détermination, la régularité, la patience.

Quel(s) artiste(s), sportif(s) ou autre(s) personne(s) célèbre(s) vous a inspiré dans votre parcours?

Question 8 : Dans mon parcours badminton : Stéphane Renault et Sandra Dimbour ont été les 2 personnes de référence pour moi, déjà parce qu’ils ont été mes entraineurs ( beaucoup plus longtemps pour Stéphane) et aussi parce que tous les deux ont participé aux JO et pour ça j’ai beaucoup de respect et d’admiration surtout que ce sont deux personnes super simples et super sympas !

Sur le sport en général : un sportif que j’admire énormément est Roger Federer, par son talent, sa régularité à être au top niveau pendant autant d’années. Je pense que malgré son talent c’est un gros bosseur aussi, et il vient encore de gagner Wimbledon ! C’est juste fou.

Pour le canicross : Antony Le moigne (double champion du monde en titre) est ma référence forcément, de part notre lien familial (mon beau frère) mais aussi parce qu’il montre la magie de ce sport qu’il ne faut pas forcément être le meilleur coureur pour être le meilleur en canicross (c’est tout de même un super coureur). C’est vraiment la symbiose avec son chien qui compte et c’est ce qui m’inspire énormément dans ce sport et ce qui m’a toujours attirée.

Pour le reste, mes parents et ma famille pour l’éducation et le cadre que j’ai pu avoir mais aussi pour toujours m’encourager dans mes choix même si ça leur convient pas.

Pour terminer, quel(s) conseil(s) pouvez-vous donner à ceux qui vivent un moment difficile? 

Question 9 : Dans le sport, le maitre mot doit rester le plaisir, si il n’y en a plus je pense qu’il ne faut pas forcer, arrêter un temps peut être, se recentrer sur soi-même et savoir où on veut aller et si on est prêt à faire l’effort pour. Il n’y a de toute façon aucun chemin facile….

3 Commentaires
  1. Lucas 2 années Il y a

    Well done Steph!!

  2. Vincent 2 années Il y a

    Très jolie photo !! 🙂

  3. Stephane 2 années Il y a

    Courage !

Laisser une réponse

Inscrivez-vous et recevez nos actualités!




Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account