Interview Arnaud Génin :

 

Quelles sont vos premières pensées lorsque vous ouvrez l’oeil le matin ?

Ma première pensée quand je me lève le matin, c’est de me dire “c’est cool il va encore faire beau”. L’avantage d’être à la Réunion. Ma deuxième pensée c’est de savoir ce que je vais prendre au petit dejeuner. Parce qu’à part mon jus d’orange pressé, le reste change tous les jours.

« Nous avons tous eu un retour à faire dans une carrière sportive, professionnelle… », quel a été votre retour le plus marquant ? 

J’ai arrêté le badminton de haut niveau à 17ans pour faire mes études d’audioprothèse. À l’époque j’étais médaille de bronze au championnat de France junior, et 12eme français. Après une coupure de 4ans pour les études, j’ai repris le bad, et après 3 ans d’entraînement, j’étais 5eme français et 128eme mondial, avec un palmarès bien fourni.

Revenir plus fort est-ce possible ?

Ma réponse à la question 2 me fait dire “OUI”

Vous souvenez-vous d’un moment difficile où vous vous êtes dit « j’arrête ! » ? 

Oui j’ai déjà eu cette réflexion. C’est à Foz de Iguacu (Brésil) lors d’un open en 2013. Il faut 30 heures pour aller là-bas, c’est paumé au Brésil. Et je perds au 1er tour contre Daniel Paiola, un brésilien. Après le match je me suis dit “franchement t’es qu’un con, faire tout ça pour perdre au 1er tour, tu ferais mieux de rentrer chez toi”

Heureusement, la semaine suivante en Argentine, j’ai remporté le tournoi, en battant notamment Daniel Paiola en 1/4 de finale. Sacré retour !

Qu’est-ce qui vous pousse à avancer chaque jour ? Qu’est-ce qui vous redonne le sourire ? 

Franchir des obstacles, repousser les limites. Malheureusement ou heureusement, je crois que je n’en ai pas… On peut toujours aller plus loin !

Quelle est pour vous la définition du mot « retour » ? 

Un retour est forcément différent dans le sens où il se sert de l’expérience passée. On ne fait pas 2 fois les mêmes erreurs. Donc le retour est sensé être mieux que le passé !

Quels conseils pouvez-vous donner à ceux qui vivront un moment difficile ? 

Aller jusqu’au bout coûte que coûte. Le regret est pour moi le pire ressenti.

Selon vous, quelles sont les trois qualités nécessaires pour atteindre ses objectifs ?

Rigeur, Humilité et Intelligence.

Vous avez participé à la diagonale des fous, quel a été votre sentiment au moment de l’arrivée ?

Quand tu mets tes 2 pieds de l’autre côté de la ligne d’arrivée de la Diagonale des Fous, tu penses à tout….sauf à la Diagonale des Fous ! Tu penses à ce qui va exploser ton bide au prochain repas, à la douche chaude, aux félicitations de tes proches, famille, amis, collègues. Tu penses aussi à cocher la case “Diagonale des Fous”, inscrite sur la liste des “things to do”.

Ayant eu une blessure peu de temps avant cette course, comment avez-vous géré votre préparation ?

Soucis au pied gauche, mon tenseur du fascia lata (syndrome de l’essuie glace), ces 2 blessures ont perturbé ma préparation les 2 derniers mois. Mais j’ai utilisé les 3 qualités cités auparavant ! RIGUEUR pour ne pas faire plus que ce que ton corps t’autorise à faire à ce moment. INTELLIGENCE pour adapter les entraînements et les allures. HUMILITÉ pour respecter son corps et la montagne. Après tout, sans ton corps tu ne fais rien. Et si tu ne respectes pas la montagne, elle te dégomme !

Quelles sont vos prochaines échéances ? Et quels sont les objectifs pour chacune d’elle ?

Objectif 2017: le Tor des Géants. C’est une course de 330km autour de la vallée d’Aoste en Italie, avec 25000 mètres de dénivelé + et -. C’est en septembre 2017, la limite horaire est de 150 heures, il faut arriver avant…

 

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Inscrivez-vous et recevez nos actualités!




Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account